Modèles d’ailleurs n°4 [septembre] : un Mario et un Creeper de Minecraft

Pour ce nouvel épisode, désormais mensuel, de « modèle d’ailleurs », on reste sur le thème du jeu vidéo ! 

J’ai testé pour vous :

– un modèle de Super Mario
– un Creeper de Minecraft. 
 

creeper and mario amigurumi by ahooka

J’ai décidé d’approfondir un peu cette rubrique en vous donnant pour chaque modèle que je teste un compte rendu complet des points positifs et négatifs et des changements que j’ai apporté au modèle original.

1. Mario

Designer : Wolfdreamer

Prix : Gratuit (en anglais)

Points positifs :

– Ben déjà, c’est un modèle de Mario ! C’est positif en soi !
 
– Le soin apporté aux détails rend Mario très réaliste (les petites rouflaquettes sont juste parfaites ! Le petit détail des gants est génial)
 

Points négatifs :

– Beaucoup trop de pièces à assembler. Les pieds, les jambes, le corps et la tête sont des pièces séparées, là où les jambes pourraient très bien ne faire qu’un seule tenant avec le corps (et même avec la tête) ce qui apporterait beaucoup plus de stabilité au personnage, et beaucoup moins de fastidieuses coutures.
 
– Les explications pour la moustache et les cheveux ne donnent absolument pas le même résultat que sur les photos. Peut-être à cause du fil utilisé, mais en cherchant un peu sur Ravelry, je ne suis pas la seule à les avoir improvisés pour me rapprocher au mieux des photos d’origine.
 

– Il y a aussi une petite bizarrerie dans les explications de la casquette. 

Mes changements :

mario amigurumi by ahooka

Le fil et le crochet utilisé : là où le modèle préconise d’utiliser un crochet d’environ 4mm (G Hook), j’ai choisi un fil beaucoup plus fin en utilisant de la Drops Safran et un crochet de 2 mm. Mario est donc environ 2 fois plus petit que l’original.

– Les mains : A cause de ce changement de fil, je n’ai malheureusement pas été en mesure d’apporter autant de détails aux gants de Mario que dans le modèle. Piquer mon crochet dans le brin arrière de mailles cachées à l’intérieur de gants à travers une ouverture de 5mm s’est révélé mission impossible !!  

La moustache et les cheveux : Comme je l’ai dit plus haut, j’ai dû les improviser, les explications de base me donnant tout sauf des moustaches et des cheveux (mais d’espèces de longues chaînettes pendouillantes !). Après réflexion je trouve mes moustaches beaucoup trop petites !!

Le torse : Je l’ai un peu rétréci en enlevant les rangs 19 à 21 car je le trouvais un peu trop élancé.

Les bretelles de salopette : Pour une raison obscure la créatrice a préféré faire 28 rangs de 2 mailles serrées plutôt qu’une chaînette de 29 rangs, suivie d’un rang de 28 mailles serrées. Moi, j’ai préféré ne pas me compliqué la tâche ! J’en ai profité pour les rétrécir un peu (20 mailles au lieu de 28) ayant rétréci le torse auparavant.

– La casquette : Je n’ai pas trop compris pourquoi le modèle demandait d’arrêter le fil pour le réattacher 6 mailles plus loin, j’ai donc décidé de passer cette partie et d’arrêter mon rang 6 mailles avant pour garder les proportions. J’ai également rétréci un peu la visière qui s’allongeait étrangement par rapport aux  photos. Je pense que j’aurais également pû enlever un ou deux rangs dans la hauteur.

– Enfin sa position : n’étant qu’à moitié satisfaite des jambes en position debout, j’ai préféré les coudre à l’horizontal, ce qui lui permet de tenir assis tout seul !

Conclusion :

Malgré les points négatifs cités ci-dessus, je suis contente du rendu final une fois ces petits changements apportés. Cependant, je ne conseillerais pas ce modèle aux débutantes car les nombreuses coutures sont autant d’occasions de manquer de précision et de se retrouver avec un Mario tout dégingandé !  

2. Creeper

creeper amigurumi by ahookaDesigner : Nerdigurumi

Prix : Gratuit (en anglais)

Points positifs:

– Aucune difficulté avec ce patron, tout est très bien expliqué et facilement réalisable.
 
– La photo est fidèle au rendu que l’on aura en suivant le modèle à la lettre.
 

Points négatifs :

– Les pieds sont très délicats à assembler sur le corps, mais avec un peu de pratique, ça fini par marcher ! (Mais impossible de passer l’étape épinglage !)

– Le modèle est travaillé en cercles fermés et non en spirale ce qui provoque inévitablement une ligne disgracieuse. Il ne faut pas oublier de la mettre à l’arrière du Creeper au moment de l’assemblage. 

– Il y a une petite bizarrerie avec la partie 2 des pieds, ou alors j’ai mal compris ! 

Mes changements :

 Les couleurs : afin de rendre au mieux l’effet pixelisé du Creeper, j’ai choisi de le travailler avec 4 couleurs différentes en même temps. Je me suis donc retrouvée à travailler avec un crochet de 7mm, 4 pelotes d’acrylique se chamaillant à mes pieds et un creeper d’une taille finale de 30 cm mais je suis très satisfaite du résultat ! En plus, cela permet à la ligne de jointure dont je parle plus haut d’être beaucoup plus discrète !

– Les pieds : Le modèle due la partie 2 du pied se finit par un rang de mailles coulées. Je n’ai pas trop compris pourquoi étant donné que ça rétrécissait le contour, j’ai donc préféré défaire ce rang et le remplacer par un rang de mailles serrées.

Conclusion :

Si vous avez dans votre entourage des joueurs de Minecraft, vous pouvez sauter à pieds joints sur ce modèle pour les gâter d’un Creeper bienveillant (ou pas?). Même si vous êtes débutante, ce modèle est parfaitement accessible, avec un peu de sueurs froides sur l’assemblage des pieds, mais ça fait partie du jeu n’est ce pas?

 

10 Responses to Modèles d’ailleurs n°4 [septembre] : un Mario et un Creeper de Minecraft

  1. Le petit Mario est juste génial! Après je ne connaissais pas Creeper, j’ai fait ma petite recherche. Je crois que je suis une vieille obsédée, je trouve qu’il ressemble à un petit pénis vert…Mais rien à voir avec ton travail qui est top, c’est le modèle qui est comme ça.
    Gros bisous

  2. merki de jouer la testeuse ;)!!
    J’avais fais le même constat sur un pokemon ,beaucoup ,beaucoup de pitit tout pitits morceaux ,mais chouette qd même!
    bises

Leave a reply